Sylvie Ciliegio

Psychologue clinicienne / Thérapeute familiale et de couple / Praticienne EMDR Europe

Get Adobe Flash player

Considère celui qui te fait voir tes défauts comme s'il te montrait un trésor. Attache toi au sage qui réprouve tes fautes.

Bouddha (chef spirituel népalais, VIe-Ve S. av. J.-C.)

 

Stress post-traumatique

Mes expériences variées depuis 2004, dans les institutions et de ma pratique en libéral depuis 2012, m’ont amenés peu à peu à me spécialiser dans le domaine du stress et des troubles anxieux. De plus, ma formation en thérapie EMDR, qui est un des traitements les plus efficaces dans le cadre d’un stress post-traumatique, m’a amené à approfondir ce domaine. Je me spécialise depuis octobre 2015, auprès des enfants en EMDR.

J’ai accompagné durant ces années des enfants, des adolescents ainsi que des adultes dans des problématiques diverses, notamment dans le cadre de stress post-traumatique.

Comme vous avez pu le lire dans l’onglet « approche généraliste », j’aborde le stress. Mais qu’est ce que le stress post-traumatique ? Ce syndrome de stress post-traumatique peut subvenir à tout moment dans la vie. En effet, nous pouvons vivre un accident de la route, perdre une personne chère, être victime d’une prise d’otage, avoir subi des attouchements sexuels ou/et avoir été violé que ce soit de manière répétée ou non, avoir vécu de la maltraitance, avoir vécu également des violences conjugales… Le stress post-traumatique peut aussi subvenir dans le cadre du travail : un épuisement professionnel (burn-out), du harcèlement moral ou physique, une pression intense au sein de l’entreprise…. Suite à ces événements, les personnes peuvent développer un état de stress aigu. Généralement, sa durée n’excède pas un mois. Au-delà de ces un mois, on peut alors parler d’un Etat de Stress Post Traumatique.

Stress Post-Traumatique

 

Qu'est ce que le stress post-traumatique ?

Le stress post-traumatique est une situation ou à un événement stressant (de courte ou de longue durée) exceptionnellement menaçant ou catastrophique qui provoquerait des symptômes évidents de détresse chez la plupart des individus » entraine « une réponse différée ou prolongée ».

Les troubles qui caractérisent le Stress post-traumatique sont :

  • Un syndrome intrusif. La victime revit le traumatisme par des pensées, des images, des sensations physiques : intrusives, répétitives et envahissantes. Les cauchemars relatifs à l'agression et les réveils nocturnes brutaux font partie du syndrome intrusif. Le traumatisé a l'impression que l'agression pourrait se renouveler surtout après un stimulus extérieur ou idéique (un film de violence ou un bruit inopiné par exemple).

  • Pour reprendre la métaphore du magnétoscope, le syndrome d'évitement constitue une sorte de « zapping » des pensées, images, sensations et des situations rappelant ou symbolisant les circonstances du traumatisme initial. Parfois, le traumatisé lutte contre le sommeil pour éviter les cauchemars. Cela peut devenir un réel handicap social pour un représentant de commerce victime d'un accident d'automobile par exemple, ou un pompiste qui ne voudrait plus être confronté à la clientèle après un braquage. Les conduites d'évitement ne sont pas des phobies, car là aussi il s'agit d'éviter une situation bien précise en rapport avec un événement récent bien identifié.

  • Les troubles dits d'hyperactivation neurovégétative sont une hyper vigilance, un état de « qui-vive », une insomnie. Ils sont fréquemment associés à des troubles anxieux et dépressifs. La colère est un sentiment légitime quasiment constant. Elle est souvent mal orientée : contre soi-même ou contre les proches. Mais le thérapeute peut la mobiliser pour inciter la victime à se reconstruire.

 

Accompagnement suite à un stress-traumatique

Dans le cadre de notre consultation, nous pourrons ensemble explorer les circonstances et le contexte de la survenue de ce stress post-traumatique. Nous parlerons des conséquences que ce stress post-traumatique a sur vous-même (comportement, humeurs…) ainsi que dans vos relations affectives, sociales, professionnelles… Nous prendrons le temps de se connaître, qu’on puisse explorer ensemble votre histoire de vie.

Dans le cadre du stress post-traumatique mais aussi de traumatismes moins apparents (séparation, décision, relation toxique, fausses couches, IVG…), nous utiliserons l’EMDR (Eye Movement Desentization and Reprocessing). Quand nous avons vécu des traumatismes, des perturbations peuvent apparaitre, ce qui amène notre cerveau a resté bloqué sur l’évènement, sans que nous en ayons conscience, et ce sont les vécus traumatiques non digérés qui sont sources de ces perturbations.

L’EMDR permet de débloquer les émotions qui envahissent le sujet en les retraitant avec des informations ressources adaptées, avec pour effet de digérer le traumatisme, même de nombreuses années après.

Nous utiliserons des techniques de relaxation, je prendrais le temps de vous expliquer les principes de l’EMDR. Dans le cadre du protocole EMDR, la personne se concentre sur l’événement perturbant, en gardant à l’esprit les souvenirs sensoriels de l’événement (image, son, odeur, sensation physique), ainsi que les pensées et ressentis actuels qui y sont associés. Puis, nous utiliserons la stimulation sensorielle des deux côtés du corps, soit par le mouvement des yeux, soit par des stimuli auditifs ou cutanés, pour induire une résolution rapide des symptômes liés à des événements traumatiques du passé. L’événement traumatique se retraite spontanément, et différemment pour chaque personne selon son vécu, sa personnalité, ses ressources, sa culture. Les souvenirs traumatiques à l’origine des difficultés sont retraités, un à un, lors des séances. Il faut parfois plusieurs séances pour traiter un seul souvenir.

Plusieurs études contrôlées ont démontré la remarquable efficacité de la thérapie EMDR pour la résolution les états de stress post-traumatiques autant chez les victimes de traumatismes civils (viols, accidents, deuils) que chez les vétérans de la guerre du Vietnam ou les victimes de conflits dans les pays en voie de développement. De fait, à ce jour, la thérapie EMDR est une des méthodes de traitement des états de stress post-traumatiques les mieux documentées par la littérature scientifique.